De nombreux musulmans ne cherchent qu’une chose : islamiser l’Amérique et l’Occident, coûte que coûte!

« Dans les années 50, j’étais une gamine qui a grandi dans le territoire de Gaza, contrôlé à l’époque par l’Egypte ». Nonie Darwish se souvient comment on lui a appris à haïr les Juifs depuis sa tendre enfance. « On m’a toujours dit de ne pas accepter les bonbons proposés par les étrangers, car c’était peut-être un Juif qui essayait de m’empoisonner » se rappelle-t-elle. « On nous répétait sans cesse que les Juifs étaient des démons, le mal, les ennemis de Dieu ».

Aujourd’hui après plus d’un demi-siècle, Darwish a abandonné les schémas dans lesquels elle a été élevée; elle est devenue un défenseur actif d’Israël qui s’exprime à haute voix. Récemment elle a lancé un site web http://www.arabsforisrael.com et a commencé à faire des conférences à travers les Etats-Unis sur la nécessité de soutenir Israël et sa survie.

« J’ai mis du temps à réaliser qu’Israël ne constituait en aucune manière une menace pour le monde arabe, mais bien au contraire, Israël est un atout dans la région » dit-elle au Jerusalem Post, « Quand je suis partie aux Etats-Unis en 1978, c’est un Juif qui m’a procuré mon premier boulot et toute sa famille m’a beaucoup aidée ».

Ce sont ses contacts avec des Juifs américains qui lui ont appris à devenir plus humaine et à repenser tous les clichés qu’on lui avait inculqués depuis son enfance! Ce sentiment humain s’est encore renforcé quand l’hôpital Hadassah de Jérusalem a sauvé la vie de son frère, mais ce sont les événements du 11/09/01 qui ont été le vrai tournant, car elle avait alors réalisé pleinement la réalité du Moyen Orient. « La raison essentielle du soutien à Israël a commencé ce jour là, car j’avais enfin compris que ce pays était la victime du terrorisme arabe tout au long de son histoire. Ma propre culture était responsable de ces événements indicibles de New York et du Pentagone ! »

Nonie Darwish a alors commencé à parler, ne pouvant rester muette devant ces vagues de terreur qui étaient en train de détruire le tissu moral de la société musulmane.

Son message a deux objectifs, faire cesser les pressions sur Israël, et pousser à la réforme du monde arabe, comme moyen de développer un Moyen Orient libre et diversifié.

« Certains disent que l’Amérique doit faire pression sur Israël pour parvenir à la paix, mais moi je dis que le monde doit au contraire faire pression sur tous les pays arabes pour parvenir à cette paix! » dit Darwish, ajoutant que les Palestiniens devraient mettre fin à leur terrorisme.

Elle affirme qu' »Israël est un excellent prétexte qui convient aux chefs arabes pour détourner les critiques internes sur leur incompétence et leur corruption. Ce petit jeu de se servir de ce pays comme excuse aux problèmes locaux doit cesser; il faut démystifier cette situation. Le monde arabe a un besoin imminent de réformes démocratiques, et si elles n’ont pas lieu, nous allons à la catastrophe! »

Mue par l’urgence, Nonie Darwish a sillonné les Etats-Unis s’adressant à des audiences les plus diverses, y compris les campus universitaires. Elle a visité Israël et a pris part au sommet annuel de Jérusalem. Elle parvient à toucher un auditoire de plus en plus large et grâce à son site qui contient des articles et autres rubriques en anglais et en arabe, elle a réussi à devenir rapidement un véhicule pour les arabes musulmans et chrétiens modérés qui ne parviennent pas à s’exprimer par ailleurs. « Il y a beaucoup de Juifs et d’Israéliens qui expriment librement leur compassion et leur soutien aux Palestiniens. Il est grand temps que nous, Arabes, exprimions en retour notre compassion et notre soutien » dit-elle sur son site.

Elle a bien sûr été attaquée sur son site, mais elle est heureuse car les approbations et les félicitations d’arabes et de musulmans dépassent largement en nombre les mails hostiles.

« Nous sommes encore peu nombreux mais nous nous développons » dit-elle, ajoutant « Tant pis si certains ne sont pas contents de notre action ». Elle insiste pour dire que ses critiques ne visent pas l’Islam et que celui-ci n’est pas intrinsèquement antisémite. « C’est un phénomène plutôt culturel et non pas religieux; il appartient aux Musulmans qui pratiquent et enseignent la religion qu’ils chérissent, de l’interpréter et de l’élever vers l’esprit de tolérance »

Elle est confiante qu’un jour le monde arabe mettra un terme à sa querelle avec l’état Juif, mais elle est moins optimiste quant à la menace croissante du fondamentalisme islamiste en Occident. « La plus grande erreur de jugement que font les Occidentaux, c’est de croire que leur culture et la démocratie sont indestructibles, sous-estimant les forces du Mal et de la terreur. Pourtant en fin de compte de nombreux Musulmans ne cherchent qu’une chose, islamiser l’Amérique et l’Occident, coûte que coûte! »

Article paru dans le Jerusalem Post du 27 décembre 2004.

Publicités
Publié dans Non classé. Étiquettes : . Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :